SÉMINAIRES ET WEBINAIRES D'ÉQUIPE, DE FORMATION ET DE RECHERCHE

Ces séminaires de recherche sont organisés et animés par les chercheurs·euses et enseignant·es-chercheurs·euses de l'IREMAM. Les séminaires sont classés par date de première séance.

CREDITS-Iris-Seri-Hersch-Cafe-Bahri

Photo : café Bahri © Iris Seri-Hersch

Responsables : Amélie Chekroun et Didier Guignard

Séminaire du pôle « Histoire » de l’Iremam (2023-2024)

Programme 2023-2024 

Les séances ont lieu un lundi par mois, de 14h à 16h, à la MMSH (Aix-en-Provence), en salle A219.

Lundi 12 septembre 2023 (séance conjointe avec le pôle « Sciences du contemporain »)
Sadeq al-Safwani (Université de Taez, Yémen), « Être enseignant-chercheur dans le Yémen en guerre. Retour réflexif et perspectives d'une recherche en France sur des archives yéménites ». Séance en arabe

Lundi 16 octobre 2023
Tour de table des projets en cours des membres de l’équipe et présentation de nouveaux doctorants :
- Luca Neson Gabin (Iremam, CESDIP), « Le maintien de l'ordre dans les espaces ruraux du Liban et de la Syrie mandataires : une histoire située (1920-1941) »
- Flavio Canuzzi (Iremam), « La pensée cosmologique de Faḫr al-Dīn al-Rāzī dans la Risāla fī al-ḫalq wa al-baʿṯ. Une étude critique du manuscrit d’Istanbul d’Ahmet Fadil Basha (816) »

Lundi 13 novembre 2023
- Aysu Saban (Iremam, EPHE), « Les sources de la période de construction de l'État ottoman (XIV-XVe s.) et la méthode prosopographique »
- Mikael Muehlbauer (ERC HornEast, Columbia University), “From Stone to Dust: The Life of the Kufic Inscribed Frieze of Wuqro Cherqos in Tigray, Ethiopia” (en anglais)

Lundi 18 décembre 2023
- Lou Khalfaoui (Université de Leeds), « Relations franco-algériennes : la 'réconciliation' (1999-2005) face aux mémoires du colonialisme dans les discours officiels »
Didier Guignard (CNRS, Iremam), « Les sources combinées au service d’une histoire locale, rurale, algérienne, XIXe-XXIe s. »

Lundi 22 janvier 2024
- Virginia Grossi (INHA, Iremam), « Les portiques du Ḥaram al-Šarif de Jérusalem à l'époque mamelouke (1261-1516) : questionnements et limites d’une étude »
-  Amina Bouchiha (Iremam), « Evolution de la perception historique du mot femme : une analyse comparée des aires occidentale et proche-orientale »

Lundi 19 février 2024
Nessim Znaien (Université de Marburg), Aurélia Dusserre (AMU, Iremam), Karima Dirèche (CNRS, TELEMMe), Présentation de l’ouvrage Histoire du Maghreb depuis les indépendances. États, sociétés, cultures, Armand Colin, 2023.

Oubayba Bounif (étudiant de Master 2 Histoire, Civilisations, Patrimoine à l'université Toulouse Jean Jourès, sous la direction de Jacques Cantier) présentera son sujet de recherche : "1945-1947, des réformes, un statut pour l'Algérie". Oubayba Bounif est accueilli à l'IREMAM dans le cadre de son accueil en stage de professionnalisation.
 
Lundi 18 mars 2024
Fârès Gillon (AMU, Iremam), « Le Kitāb al-Kashf, une introduction à l'ismaélisme ancien »

Lundi 15 avril 2024
Denis Hermann (CERMI, Centre de recherche sur le monde iranien), « La destruction du cimetière d’Al-Baqi‘ (1926) et sa mobilisation dans l’argumentaire anti-constitutionnaliste et antirépublicain en Iran »

Lundi 6 mai 2024
Karène Sanchez Summerer (Groningen University), titre à venir

Lundi 17 juin 2024
Norig Neveu (CNRS, Iremam) et Salma Hargal (Université de Lille), « Exils et migrations algériennes en Palestine XIXe-XXe siècles »

En savoir plus sur le pôle Histoire et islamologie : objets et pratiques 

Photo-Iremam-Scarface-Istanbul-Marine-Poirier

Photo : Istanbul, 27 mai 2023 @ Marine-Poirier

Responsables : Thomas Pierret et Marine Poirier. Les séances ont lieu de 14h à 16h, à la MMSH (Aix-en-Provence) en salle A219 (sauf la séance du 13 novembre qui se déroulera en salle André Raymond) et sont ouvertes à toutes et tous.

Programme 2023 - 2024

Mardi 12 septembre 2023, 14h, MMSH, salle A219
Sadeq al-Safwani (Université de Taez), « Être enseignant-chercheur dans le Yémen en guerre. Retour réflexif et perspectives d'une recherche en France sur des archives yéménites ». Séance en arabe

Mercredi 25 octobre 2023, 14h, MMSH, salle A219
Marine Poirier (IREMAM), « Patronages extérieurs, polarisation des élites et entretien des loyautés dans le Yémen en guerre ».

Lundi 13 novembre 2023, 14h, MMSH, salle André Raymond
Yasmine Moataz Ahmed (American University of Cairo, Égypte), "Moving through Tangles: Farmers, Politics and the ‘State’ in a Changing Egypt". Séance en anglais

Mardi 21 novembre 2023, 14h, MMSH, salle A219
Sixtine Deroure (Université Paris 1), « El-Ekhtiyar : la production du « martyr du devoir » sur le petit écran égyptien »

Mardi 16 janvier 2024, 13h30, MMSH, salle A219
Félix Legrand (chercheur indépendant), « Oppositions et contre-pouvoirs à la gouvernance kurde dans le Nord-Est de la Syrie »

Lundi 5 février 2024, 14h, MMSH, salle A219
Rachad Antonius (Université de Montréal), présentation de l'ouvrage Islam et islamisme en Occident. Éléments pour un dialogue, Presses Universitaires de Montréal, 2023.

Mardi 13 février 2024, 14h, amphithéâtre de la MMSH
Fabienne Le Houérou (IREMAM), projection-débat autour de son film Self Fiction. Self Migration (2023)
 
Mardi 19 mars 2024, 14h, MMSH, salle A219
Susanne Abou Ghaida (IREMAM), "'Boys and Girls of Your Age': Post-independence Arab Children's culture and the pan-Arab nationalism"
 
Jeudi 4 avril 2024, 14h, MMSH, salle A219
Vanille Laborde (Lyon 2/Mesopolhis), « Administrer la laïcité. La politique de lutte contre les « atteintes à la laïcité » dans l'Éducation nationale »

Mardi 16 avril 2024, 14h, MMSH, salle A219
Dilek Yankaya (Sciences Po Aix)
 
Mardi 14 mai 2024, 14h, MMSH, salle A219
Solenn Al- Majali (TELEMMe/IFPO), « L'exil des Somaliens et des Yéménites métis en Jordanie : entre frontières ethniques et sociabilités »

Mardi 4 juin 2024, 14h, MMSH, salle A219
Grazia Scarfo-Ghellab, « Diplômes légitimes et recomposition des élites : quel diplôme d'ingénieur pour accéder au pouvoir au Maroc ? »

Mardi 11 juin 2024, 14h, MMSH, salle A219
Julien Garric (IREMAM/INSPÉ), « L’impact de la construction de l’islam en problème éducatif sur l’activité des personnels scolaires »

En savoir plus sur le pôle Sciences sociales du contemporain

logo

Photo : logo LiPol

Responsable : Najla Nakhlé-Cerruti, (chargée de recherche au CNRS et rattachée à l'IREMAM).
Organisateurs : Iyas Hassan (chercheur MEAE, Ifpo) et Claire Cialone-Grégoire (ingénieure d’études, CNRS, Orient et Méditerranée).

Inscrit dans le volet Formation à la recherche du programme ANR « Littératures Populaires du Levant. Archiver, analyser et conter le Roman de Baybars au XXIe  siècle » (LiPoL, 2020-2024), le séminaire « Littératures populaires arabes : textes, méthodes, perspectives » aborde des questions disciplinaires et méthodologiques concernant la catégorie « littérature populaire » depuis les origines médiévales de cette littérature et jusqu’à sa réception à l’époque moderne.

L’édition 2023-24 du séminaire est divisée en quatre axes :

1- Littératures et linguistiques : définition du genre de la sīra et état des lieux des travaux en cours sur les grandes sīra-s arabes
2- Cultures populaires : au-delà des sources, comment aborder le « populaire » en tant que pratique sociale, artistique et médiatique ? Quels sont les enjeux politiques de la maîtrise de l’objet dit « populaire » ?
3- Histoire : le conte populaire dans une perspective diachronique et la place des « sources populaires » dans l’écriture de l’histoire
4- Performance : quel devenir des éléments dits populaires une fois intégrés dans une pratique artistique contemporaine ?

Quinze séances bi-mensuelles sont organisées en hybride dans la salle Seurat de la médiathèque de la MMSH (Aix-en-Provence), les jeudis de 10h à 12h. Le séminaire est mutualisé avec Sorbonne Université et l’Université Sultan Moulay Slimane (Béni Mellal, Maroc).
Pour obtenir un accès à la réunion virtuelle, contacter Claire Cialone-Grégoire : claire.cialone-gregoire[at]cnrs[point]fr

Programme

Axe - Littératures et linguistique

Jeudi 5 octobre 2023, 10h-12h, en visioconférence
Jean-Patrick Guillaume, professeur émérite à l’Université Sorbonne-Nouvelle (Paris-3) et membre du Laboratoire Histoire des théories linguistiques (HTL, CNRS, UMR 7597). « Traduire sans (s’)ennuyer ». Résumé de l’intervention (PDF)

Jeudi 19 octobre 2023, 10h-12h, médiathèque de la MMSH, salle Seurat, Aix-en-Provence et en visioconférence. 
Claire Cialone-Grégoire (MMSH/Orient & Méditerranée), "Les humanités numériques au service d’un patrimoine littéraire fragilisé. Retour d’expérience des cahiers de conteurs de la sīra de Baybars". Résumé de l'intervention (PDF)

Jeudi 9 novembre 2023, 10h-12h, en visioconférence
Bushra Farah, doctorante, Orient & Méditerranée (UMR 8167). « Sīrat Sayf ben Ḏī Yazan entre deux traditions : l’évolution du récit égyptien en Syrie ». Résumé de l’intervention (PDF)

Axe - Cultures populaires

Jeudi 23 novembre 2023, 10h30-12h30, Inalco, Paris
Oussama Ghanam, professeur à l’Institut Supérieur des arts dramatiques de Damas, « Culture populaire et formation d’acteur »​​​​​. Résumé de l’intervention (PDF)

Jeudi 7 décembre 2023, 10h-12h, MMSH, salle Duby et en visioconférence
Kamel Chachoua, chercheur CNRS, IREMAM, « Les maîtres de l’heure dans la Mitidja de 1900. La femme, le sorcier (l’iqqache) et le génie (rouhani) ». Résumé de l’intervention (PDF)

Jeudi 21 décembre 2023, 10h-12h, en visioconférence
Frédéric Lagrange, professeur des Universités, Sorbonne Université, « Langue des chansons et moyen-arabe ». Résumé de l'intervention

Axe - Histoire

Jeudi 11 janvier 2024, 10h-12h, en visioconférence
Louis Roux, doctorant, LARHRA, Université Jean Moulin-Lyon 3. « Au-delà de la performance : faire l’histoire des conteurs populaires du Proche-Orient (1850-1950) ». Résumé de l'intervention

Jeudi 25 janvier 2024, 10h-12h, en visioconférence
Philippe Bourmaud, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Jean Moulin – Lyon 3 et directeur de l’Institut Français d’Etudes Anatoliennes, « Des cultures populaires orales à la langue imprimée : la langue de la revue satirique turcophone Karagöz à la fin de la période ottomane ».

Jeudi 8 février 2024, 10h-12h, en visioconférence
Mortada Mohamed Ali, chercheur associé au CEAO et chargé de cours à l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3. « La poésie populaire irakienne, sa genèse et son évolution ». Résumé de l’intervention (PDF)

Axe - Performance

Jeudi 29 février 2024, 10h-12h, en visioconférence
Hakan Öskan, professeur des Universités, AMU, IREMAM, « Prosodie, musicalité et performativité des poèmes strophiques de l’époque mamelouke et ottomane ». Résumé de l’intervention (PDF)

Jeudi 14 mars 2024
Najla Nakhlé-Cerruti, chercheuse, CNRS, IREMAM, « Du populaire, du performatif et du national dans la figure du conteur sur la scène palestinienne contemporaine ». Résumé de l’intervention et pistes bibliographiques (PDF)

Jeudi 28 mars 2024
Hassan El-Geretly

Jeudi 25 avril 2024
Sally Shalaby, conteuse professionnelle

Jeudi 2 mai 2024
Hassan El-Geretly

À retrouver sur le site du programme Littératures Populaires du Levant (LiPoL)

document notarié 1250h

Photo : acte notarié, daté de 1250/1835, relatif à la nomination du cheikh d'une zaouïa de Siliana, en Tunisie (Creative Commons Zero)

Responsable : Nicolas Michel, professeur d’histoire contemporaine

Les chercheurs de l’Iremam intéressés par la paléographie maghrébine se réunissent chaque mois depuis septembre 2021 afin de lire et comprendre ensemble des textes documentaires manuscrits des époques médiévale, moderne et contemporaine. À tour de rôle, chacun(e) des participant(e)s propose un document, qui est envoyé à l’avance et fait l’objet de la séance de lecture. Les genres abordés sont très variés : correspondance officielle, privée, requêtes, documents notariés, actes sous seing privé, etc. Selon les textes proposés la paléographie est plus ou moins complexe, de même que la langue, qui emprunte plus ou moins à l’arabe le plus classique, à l’arabe moyen et à divers registres dialectaux. 

Cet atelier est ouvert à tous les étudiant(e)s et chercheurs/ses désireux/ses de se familiariser ou de se perfectionner en paléographie documentaire maghrébine. De solides bases grammaticales en langue arabe, ainsi qu’une connaissance du vocabulaire de base (niveau d’un étudiant débutant ayant validé les UE d’arabe de la licence 3 LLCER arabe ou licence 3 LEA anglais arabe), sont souhaitables. 

Si vous êtes intéressé(e), n’hésitez pas à écrire à Nicolas Michel : nicolas.michel.2[at]univ-amu.fr

Séances

Mardi 17 octobre 2023, 10h30-12h00, MMSH, salle André Raymond, Aix-en-Provence

Mardi 21 novembre 2023, 10h30-12h00, MMSH, salle André Raymond, Aix-en-Provence

Mardi 12 décembre 2023, 14h-15h30, MMSH, salle André Raymond, Aix-en-Provence. 

Mardi 23 janvier 2024, 10h30-12h00, MMSH, salle André Raymond, Aix-en-Provence.

Mardi 20 février 2024, 14h-15h30, MMSH, salle André Raymond, Aix-en-Provence.

Al-Wāsitī, Enluminure pour les Maqāmāt al-Harīrī (1236-1237), Paris, BnF, ms. Arabe 5847, f. 47v.

Photo : Al-Wāsitī, enluminure pour les Maqāmāt al-Harīrī (1236-1237), Paris, BnF, ms. Arabe 5847, f. 47v.

Organisateurs : Aurélia Dusserre, Julien Loiseau, Nicolas Michel, Mohamed Ouerfelli, Hayri Gökşin Özkoray et Camille Rhoné-Quer

Programme 2023 - 2024

1. Approche documentaire de l'Islam médiéval

Mercredi 8 novembre 2023, 14h-16h, MMSH, salle 101, Aix-en-Provence
Mohamed Ouerfelli (IREMAM-AMU), « Documents diplomatiques des archives occidentales ».

Mercredi 22 novembre 2023, 14h-16h, MMSH, salle Germaine Tillion, Aix-en-Provence
Sobhi Bouderbala (Université de Tunis), « Papyrologie arabe ».

2. Plurilinguisme en Orient

Mercredi 24 janvier 2024, 16h-18h, MMSH, salle 1, Aix-en-Provence
Alice Croq, « Au-delà des chroniques : l’histoire des chrétiens du Proche-Orient à la lumière de la tradition manuscrite (XIIe-XVIe s.) ».

Séance reportée - Mercredi 31 janvier 2024, 16h-18h, MMSH, salle PAF, Aix-en-Provence 
Arietta Papakonstantinou, « Gérer le multilinguisme dans l’empire umayyade : du village au calife ».

3. Climat et histoire environnementale

Mercredi 7 février 2024, 16h-18h, MMSH, salle Germaine Tillion, Aix-en-Provence
Hayri Gökşin Özkoray, « Historiographie des faits naturels dans le domaine ottoman ».

Séance reportée - Mercredi 14 février 2024, 16h-18h, MMSH, salle PAF, Aix-en-Provence
Camille Rhôné-Quer, « Un exemple d’histoire environnementale en Islam médiéval : sociétés et Amou Darya à l’époque préseldjoukide ».

logoreap

Logo @ Hélène Tilman

Comité d’organisation : Emilie Balteau, sociologue et documentariste, PRISM, Aix-Marseille Université, CNRS, Pascal Cesaro, enseignant-chercheur en cinéma, PRISM, Aix-Marseille Université, CNRS et Cédric Parizot, anthropologue, chargé de recherche, IREMAM, CNRS, Aix-Marseille Université.

Performances, installations, documentaires

Le séminaire du programme REAP (Recherche, art et participation) accueille des formes d’intervention expérimentales (performances, installations, documentaires, plateaux radio, etc.) au croisement de la recherche, de l’art et des pratiques citoyennes.

Les déplacements provoqués par ces expérimentations visent trois objectifs : d’une part, susciter un retour critique sur la capacité des pratiques et dispositifs de recherche contemporains à saisir et à communiquer autour des transformations de notre monde ; d’autre part, explorer de nouvelles façons de faire de la recherche et de la création ; enfin, en inventant et en éprouvant de nouvelles formes de collaboration avec artistes et citoyens, expérimenter d’autres modes de positionnement des chercheurs et des chercheuses en société.

Un cycle d’ateliers sera proposé en écho au séminaire. Il permettra aux participant/es d’expérimenter ou de s’initier à des collaborations entre approches artistique et scientifique, avec des intervenant/es impliqué/es dans le cinéma documentaire, la création sonore et le spectacle vivant. Il s’agira à chaque fois de mettre à profit l’expertise d’un des professionnels impliqués dans les travaux abordés lors du séminaire, pour éprouver la fabrique de la recherche-création à travers l’approfondissement d’un aspect spécifique du travail (le montage, la prise de son, etc.)

S’adressant aux chercheurs/ses et étudiant/es d’Aix-Marseille Université et de l’Institut SoMum, le séminaire et les ateliers du programme REAP entendent participer à fédérer les initiatives de recherche-création locales et à promouvoir l’analyse de ces travaux singuliers, dans une perspective de structuration du champ de la recherche et de la formation.

Programmation

Jeudi 18 janvier 2024, 16h-18h, salle de convivialité de la MMSH, Aix-en-Provence

REAP #1 (séminaire) : cirque et anthropologie
– Performance (30′) “Habiter le trouble avec un cyborg anthropolojonglique” de Sylvain Pascal et Cédric Parizot
– Soirée de lancement du programme REAP

Jeudi 14 mars 2024, 16h-18h, salle de convivialité de la MMSH, Aix-en-Provence

REAP #2 (séminaire) : cinéma et sciences sociales
Projection du documentaire “Le souffle court”, sur le travail du soin en période de confinement (film collectif, Belgique, 2023)

Jeudi 14 mars 2024, 9h30-12h30, Turbulence – AMU, 3, place Victor Hugo 13331 Marseille

REAP #3 (masterclass) : cinéma documentaire
Masterclass avec Olivier Magis, documentariste, co-réalisateur du "Souffle court" (2023)

Vendredi 26 avril 2024 (lieu à confirmer, programme détaillé à venir)

REAP #4 (séminaire) : cinéma théâtre et recherche-action au prisme de la question du soin
Présentation de la recherche-action menée par Pascal Cesaro et l’association d’aide aux mères et aux familles de Marseille (AMFD13) et discussion avec d’autres recherches audiovisuelles traitant du soin

À retrouver sur le site de l'antiAtlas des frontières

Photo : al-azhar, minarets interieur @ Jamela Ouahhou

Photo : Al-Azhar © Jamela Ouahhou

Rencontres mensuelles (exceptionnellement bimensuelles) les mardis de 10h à 11h30, à la MMSH (Aix-en-Provence) en salle A219 et en visioconférence. Organisation et contact : Jamela OUAHHOU, jamela.ou[at]gmail.com et Brahim EL MANOUTI, brahimzboughazi[at]yahoo.com 

PROGRAMME

Mardi 23 janvier 2024
- Mot introductif
- Brahim El MANOUTI : « Acquérir de l’honneur et de la reconnaissance, nouvelle façon d’être dans le Hirak du Rif (Nord du Maroc) »

Mardi 20 février 2024
Saïda BELKADI (IREMAM/ LPL) : « La fūṣḥaïsation de la langue des signes marocaine dans l’enseignement pour les sourds marocains »

Mardi 19 mars 2024
Feruza MAKHMASOBIROVA : « Termez et les villes de la région du Khwarezm le long de l'Amou Darya : exploration comparative »

Mardi 2 avril 2024
Gabriel TERRASSON : « Les chantiers du BTP et les travailleurs palestiniens en Israël ; retour de terrain d'une étude  ethnographique »

Mardi 16 avril 2024
Najla SALIM : « Collecter et constituer un corpus de presse dans un contexte de conflit : le cas du Soudan »

Mardi 14 mai 2024
Maintenir l'ordre colonial : perspectives croisées entre Nouvelle-Guinée, Syrie et Liban
- Tobias WAGEMANN (IHMC/ CREDO) : « Maintenir l’ordre colonial dans le Pacifique. Une étude comparée des polices coloniales de Nouvelle-Guinée allemande et britanniques (vers 1880 – vers 1920) »
- Luca NELSON-GABIN (IREMAM/ CESDIP) : « Le maintien de l'ordre dans les espaces ruraux du Liban et de la Syrie mandataires : une histoire située (1920-1941) »

Mardi 28 mai 2024
Shahista REFAAT et Jamela OUAHHOU : « Faire l’histoire des esclaves ”ordinaires” du Proche-Orient du XIVe et XVe siècles : quelles sources ? »

Mardi 11 juin 2024
- Ahmed SAAD (IREMAM/ Al-Azhar) : « Lecture historico-critique de la tradition prophétique dans le discours moderniste contemporain »
- Mot de clôture.

T. Borel, Jerusalem, 2022

Photo : Jérusalem, 2022 @ Théo Borel

Après une session entre octobre et décembre 2023, le séminaire doctoral Israël – Palestine est reconduit pour une nouvelle programmation hiver/printemps 2024. Organisé par Gabriel Terrasson et Théo Borel, doctorants de l’IREMAM (UMR 7310) et de MESOPOLHIS (UMR 7064), ce séminaire public a pour ambition de programmer un rendez-vous mensuel pour les chercheur.e.s, post-doctorant.e.s, doctorant.e.s et étudiant.e.s de master en sciences humaines et sociales dont les recherches portent sur les espaces israélo-palestiniens. 

Dans le prolongement du programme ANR Mobilités, frontières et conflits dans les espaces israélo-palestiniens (2007-2011), du séminaire de recherche Spatialités et temporalités palestiniennes (2017-2020), cette rencontre interdisciplinaire, s’inscrit au carrefour de l’anthropologie, la géographie, l’histoire, la littérature, la sociologie, la science politique et de l’art. Il permettra ainsi de partager les outils, les approches et les concepts utilisés par les chercheur.e.s, enseignant.e.s chercheur.e.s post-doctorant.e.s, doctorant.e.s et étudiant.e.s dans une perspective à la fois épistémologique et méthodologique.

Les cinq séances de 2 heures, prévues entre janvier et avril 2024 s’articuleront en trois temps. La première partie sera consacrée à la présentation résumée du travail écrit d’un d’un.e doctorant.e, post-doctorant.e ou d’un.e enseignant.e chercheur. Cet exposé sera suivi d’un commentaire argumenté, effectué par un post-doctorant, un chercheur ou un enseignant-chercheur invité, à partir du texte fourni au préalable. Enfin le débat sera ouvert à la salle pour une discussion collective. 

Le format hybride sera en vigueur (présentiel/visioconférence). Pour vous inscrire et obtenir le lien et le code secret des réunions zoom veuillez contacter Théo Borel (theo.borel[at]univ-amu.fr) et/ou Gabriel Terrasson (gabriel.terrasson[at]etu.univ-amu.fr ) 

PROGRAMME

Jeudi 25 janvier 2024, 17h-19h, MMSH/IREMAM, salle A 219, Aix-en-Provence
Chloe Rosner (postdoctorante INHA) et Julien Loiseau (PU AMU, IREMAM), “Creuser la terre-patrie. Une histoire de l’archéologie en Palestine-Israël”.

Vendredi 16 février 2024, 14h-16h, MMSH/IREMAM, salle A 219, Aix-en-Provence
Judith Lenglart (doctorante CRAL, CEHTA ) et Sadia Agsous (postdoctorante FBS, EHESS), “L’art vidéo en Israël et les mémoires de la Shoah et de la Nakba”.

Mercredi 28 février 2024, 17h-19h, MMSH/IREMAM, salle A 219, Aix-en-Provence
Virginia Grossi (doctorante INHA, IREMAM) et Andreas Hartmann-Virnich (PU AMU, LA3M), ”Espaces, architecture et limites à Jérusalem sous les Mamelouks : réflexions et directions à partir du terrain“.

Lundi 18 mars 2024, 14h-16h, MMSH/IREMAM, salle André Raymond, Aix-en-Provence
Laure Abramovici (doctorante IRCAV) et Jérôme Bourdon (PU, Université de Tel Aviv, titre à venir.

Jeudi 7 mai 2024, 14h-16h, MMSH/IREMAM, salle A 219, Aix-en-Provence
Karène Sanchez Summerer (Professor and Chair Middle East Studies Université de Groningue ) et Norig Neveu (CR CNRS, IREMAM), titre à venir.

 affiche séminaire litt arabe travail-site_0.png

 Affiche @ Annamaria Bianco

Organisé par Annamaria BIANCO, docteure en littérature arabe moderne et contemporaine, et A.T.E.R. en langue et littérature arabes, DEMO, Aix-Marseille Université/IREMAM.

Présentation (Italiano sotto, English below)

L’Institut de recherches et d'études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM) et l’Observatoire européen des récits du travail (OBERT) présentent leur première série de séminaires conjoints consacrés au thème du travail dans le monde arabe, qui s’inscrit dans le cadre des activités du Pôle Langues, littérature, linguistique du laboratoire. L'objectif de cette collaboration est d'explorer la production culturelle arabe, en particulier la production littéraire, en quête de récits et de représentations du travail susceptibles d'enrichir non seulement la connaissance de la région arabe et de sa production littéraire, mais aussi, dans une perspective comparative, le champ plus large et transdisciplinaire des Labour Studies. Malgré son importance politique et stratégique, la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord est en effet largement absente des débats comparatifs interrégionaux sur le thème du travail. Cet objet de recherche, qui est en revanche central dans la conjoncture géopolitique actuelle du monde arabe, a été principalement exploré au niveau national, avec des études qui se concentrent sur les réalités individuelles des différents pays étudiés, presque exclusivement dans le cadre des sciences politiques et sociales. Néanmoins, la littérature arabe, autant classique que moderne, révèle beaucoup des détails sur les liens entre le travail et l'individu dans les sociétés de ces pays, mettant en évidence des relations de domination et de codépendance, des formes nouvelles et anciennes de colonialisme impérialiste, mais aussi des stratégies d'émancipation et de libération individuelle et collective. 

Le cycle de séminaires se tiendra en mode hybride, en ligne et en présentiel : pour ceux qui souhaitent suivre les discussions à distance, un lien zoom sera fourni après l'inscription par e-mail à l'adresse suivante : annamaria.bianco[at]univ-amu.fr

Le cycle comprendra les trois séances suivantes : 

- Mercredi 21 février 2024, 15h00 (heure de Paris). Présentation uniquement en ligne et en anglais.
Cristina Dozio (Università degli Studi di Milano), “So far, so close: narrating work migration to the Gulf in Egyptian literature”.

Résumé de l’intervention : cette présentation examinera la migration de la main-d'œuvre vers le Golfe telle qu'elle est représentée dans la fiction égyptienne, en se concentrant sur le roman Daqq al-Taboul (Battement de tambour, 2005) de Mohammed el-Bisatie (1937-2021). Ce roman combine réalisme et fantastique pour aborder des questions telles que les relations de pouvoir, la solidarité transnationale, le contrôle du corps et la narration dans le contexte de la migration.

- Jeudi 25 avril 2024, 14h00 (heure de Paris), MMSH/IREMAM, salle A219, Aix-en-Provence et en visioconférence.
Hakan Özkan (IREMAM - Aix-Marseille Université), « De poète de la tribu à poète de la rue – les transformations de statut et de conditions de vie des poètes arabophones à l’époque prémoderne ».

Résumé de l’intervention : dans cette intervention nous accorderons une attention particulière à la notion de mobilité sociale des poètes, c'est-à-dire à la capacité de ces auteurs à s'élever au-delà de leur statut socio-économique initial, à travers leurs carrières en tant que poètes mais également dans d'autres domaines professionnels. Nous explorerons en outre la thématique de la précarité, qu'elle soit d'ordre économique ou physique. Cette précarité s'étend souvent à la relation délicate entretenue avec leurs mécènes, familles ou tribus, mettant en évidence la menace permanente de tomber en disgrâce et/ou subir des conséquences financières et physiques, parfois graves.

- Mardi 25 juin 2024, 9h00 (heure de Paris), MMSH/IREMAM, salle André Raymond, Aix-en-Provence et en visioconférence.
Miloud Gharrafi (Université de Lyon 3), « Le corps du travailleur migrant dans le roman arabe contemporain ».

Résumé de l’intervention : « L’immigré n’est que son corps » dit le sociologue A. Sayad. Le migrant en situation régulière ou irrégulière ne tire sa légitimité sociale que par son insertion en milieu professionnel pour lequel il a émigré. La littérature de la migration en général et le roman arabe en particulier accordent une place primordiale à la question du travail dans son rapport socio-économique et socio-culturel avec le corps.  Cette intervention propose de mettre au jour la contribution du roman arabe contemporain de la migration à l’exploration du corps du travailleur migrant. Elle abordera les représentations sociales et culturelles du corps-labeur en contexte migratoire en Occident et dans le monde arabe ainsi que l’impact de ces représentations sur la dimension littéraire du roman. 

Les trois présentations mettront en évidence le binôme « travail-mobilité » qui caractérise les sociétés arabes d'hier et d'aujourd'hui, tant sur le plan spatial que symbolique, en nous faisant traverser différentes époques historiques et différents territoires géographiques. En effet, ces derniers varieront de l'espace national des pays retenus à l'espace régional arabe, attirant notre attention, dans un premier temps, sur le phénomène de la migration de la main-d'œuvre au sein du monde arabe lui-même, dirigée principalement vers les pays producteurs de pétrole du Golfe, et, plus tard, vers l'Europe et l'Occident. Cela nous permettra de nous interroger sur les tensions qui traversent encore aujourd’hui le discours sur l’altérité au sein de nos sociétés contemporaines et d’ouvrir à de plus larges comparaisons dans les études portant sur l’univers du travail migrant.

SEMINARIO « IL LAVORO NELLA LETTERATURA ARABA, TRA PASSATO E PRESENTE »

L'Istituto per la ricerca e gli studi sui mondi arabi e musulmani (IREMAM) e l'Osservatorio europeo delle narrazioni del lavoro (OBERT) presentano il loro primo ciclo di seminari congiunti dedicati al tema del lavoro nel mondo arabo, come parte delle attività del polo di Lingue, letteratura, linguistica del dipartimento. Scopo di questa collaborazione sarà quello di esplorare la produzione culturale araba, in particolare quella letteraria, alla ricerca di racconti e rappresentazioni del lavoro che possano arricchire non soltanto le conoscenze sulla regione araba e sulla sua produzione letteraria, ma anche, in prospettiva comparatista, l’ambito più vasto e transdisciplinare dei Labour Studies. Nonostante la sua importanza politica e strategica, la regione del Medio Oriente e del Nord Africa (MENA) è stata in effetti largamente assente dai dibattiti comparativi interregionali sul lavoro. Questo tema, che è invece estremamente centrale nella congiuntura geopolitica attuale del mondo arabo, è stato esplorato per lo più a livello nazionale, con degli studi focalizzati sulle realtà dei singoli paesi, nonché quasi unicamente nell’ambito delle scienze politiche e sociali. La letteratura araba, tanto classica che moderna, svela invece molto sui legami che esistono tra il lavoro e l’individuo nelle società di questi paesi, mettendo in luce rapporti di dominazione e coodipendenza, nuove e vecchie forme di colonialismo imperialista, ma, altresí, delle strategie di emancipazione e di liberazione individuale, oltre che collettiva. 

Il ciclo di seminari  si terranno in modalità online e presenziale ibrida: Per chiunque desideri seguire gli incontri da remoto, un link zoom sarà fornito previa iscrizione via mail all’indirizzo di posta elettronica :  annamaria.bianco[at]univ-amu.fr

Il ciclo comporrà dei tre seguenti incontri:

- Mercoledí 21 febbraio 2024, 15h00 (fuso orario di Parigi), Incontro unicamente online e in lingua inglese.
Cristina Dozio (Università degli Studi di Milano), “So far, so close: narrating work migration to the Gulf in Egyptian literature”.

Riassunto della presentazione: Questa presentazione esaminerà la migrazione lavorativa verso il Golfo rappresentata nella narrativa egiziana, con particolare attenzione all’opera Daqq al-Taboul (Battito di tamburi, 2005) di Mohammed el-Bisatie (1937-2021). Il romanzo combina realismo e immaginazione fantastica per affrontare temi come le relazioni di potere, la solidarietà transnazionale, il controllo sul corpo e la narrazione nel contesto migratorio.

- Giovedì 25 aprile 2024, 14h00 (fuso orario di Parigi), MMSH/IREMAM, salle A219, Aix-en-Provence e Zoom.
Hakan Özkan (IREMAM - Aix-Marseille Université), « De poète de la tribu à poète de la rue – les transformations de statut et de conditions de vie des poètes arabophones à l’époque prémoderne ». 

Riassunto della presentazione : In questo intervento presteremo particolare attenzione alla nozione di mobilità sociale dei poeti, ossia alla capacità di questi autori di elevarsi al di sopra del loro status socio-economico iniziale, attraverso la loro carriera di poeti, ma anche in altri campi professionali. Esploreremo anche il tema della precarietà, sia economica che fisica. Questa precarietà si estende spesso al delicato rapporto mantenuto con i loro mecenati, le loro famiglie o le loro tribù, evidenziando la costante minaccia di cadere in disgrazia e/o di subire conseguenze finanziarie e fisiche, talvolta gravi.

- Martedì 25 giugno 2024, 9h00 (heure de Paris), MMSH/IREMAM, salle André Raymond, Aix-en-Provence e Zoom.
Miloud Gharrafi (Université de Lyon 3), « Le corps du travailleur migrant dans le roman arabe contemporain ».

Riassunto della presentazione : "L'immigrato è solo il suo corpo", ha affermato il sociologo A. Sayad. I migranti, siano essi regolari o clandestini, traggono la loro legittimità sociale unicamente dalla loro integrazione nell'ambiente professionale per il quale sono emigrati. La letteratura della migrazione in generale, e il romanzo arabo in particolare, danno ampio spazio alla questione del lavoro nel suo rapporto socio-economico e socio-culturale con il corpo. Questo intervento stuiderà il contributo del romanzo arabo contemporaneo all'esplorazione del corpo del lavoratore migrante. In particolare, is tratterà di esaminare le rappresentazioni sociali e culturali del corpo dei lavoratori nel contesto della migrazione in Occidente e nel mondo arabo, assieme all'impatto di queste rappresentazioni sulla dimensione letteraria del romanzo.

Le tre presentazioni metteranno in luce il binomio « lavoro-mobilità » che caratterizza le società arabe del passato e del presente, a livello tanto spaziale che simbolico, facendoci attraversare diverse epoche storiche e territori geografici. Questi ultimi varieranno infatti dallo spazio nazionale dei singoli paesi a quello regionale, portando in un primo momento la nostra attenzione sul fenomeno della migrazione lavorativa interna al mondo arabo, diretta principalmente verso i paesi petroliferi del Golfo, e, in seguito, su quella a destinazione dell’Europa e dell’Occidente. Questo ci permetterà di esaminare da vicino le tensioni che ancora attraversano il discorso sull'alterità nelle nostre società contemporanee e di aprire confronti più ampi nello studio del mondo del lavoro migrante.

SEMINAR - “LABOUR IN ARABIC LITERATURE, BETWEEN PAST AND PRESENT”

The Institute of Research and Study on the Arab and Islamic Worlds (IREMAM) and the European Observatory of Labour Narratives (OBERT) present their first cycle of joint seminars dedicated to the theme of work in the Arab world, as part of the activities of the department’s Languages, Literature, Linguistics Pole. The aim of this collaboration will be to explore Arab cultural production (especially the literally one), in search of labour narratives and representations that can enrich not only knowledge about the Arab region and its literary production, but also, from a comparative perspective, the broader and transdisciplinary field of Labour Studies. Despite its political and strategic importance, the Middle East and North Africa (MENA) region has indeed been largely absent from interregional comparative labour debates. Instead, this research topic, which is extremely central to the Arab world's current geopolitical conjuncture, has mostly been explored at the national level, with studies focusing on the realities of individual countries, as well as almost exclusively within the field of political and social sciences. Nevertheless, Arabic literature, both classical and modern, reveals much about the links existing between labour and the individual in the societies of the Arab countries, highlighting relationships of domination and co-dependence, new and old forms of imperialist colonialism, but also strategies of emancipation and individual, as well as collective, liberation. 

The seminar series - to be held in hybrid online and presential mode: For anyone wishing to follow the meetings online, a zoom link will be provided after registering via e-mail at: annamaria.bianco[at]univ-amu.fr. 

The seminar will consist of the following three meetings: 

- Wednesday 21 February 2024, 3 p.m.(Paris time-zone). MMSH/IREMAM, salle A219, Aix-en-Provence and Meeting only online and in english language.
Cristina Dozio (University of Milan), "So far, so close: narrating work migration to the Gulf in Egyptian literature".

Presentation Abstract: This presentation will look at work migration to the Gulf as represented in Egyptian fiction, with a focus on Daqq al-Taboul (Drumbeat, 2005) by Mohammed el-Bisatie (1937-2021). His novel combines realism and fantasy to tackle issues such as power relations, transnational solidarity, control over the body, and storytelling in the migrating context.

- Thursday, 25 April 2024, 2 p.m. (Paris time-zone), MMSH/IREMAM, salle A219, Aix-en-Provence and Zoom.
Hakan Özkan (IREMAM - Aix-Marseille Université), "De poète de la tribu à poète de la rue – les transformations de statut et de conditions de vie des poètes arabophones à l’époque prémoderne".

Presentation Abstract: In this talk we will pay particular attention to the notion of social mobility of poets, i.e. the capacity of these authors to rise above their initial socio-economic status, through their careers as poets, but also in other professional fields. We will also explore the theme of precarity, both economic and physical. This precariousness often extends to the delicate relationship maintained with their patrons, families or tribes, highlighting the constant threat of falling into disgrace and/or suffering financial and physical consequences, sometimes severe.

- Tuesday 25 June 2024, 9 a.m. (Paris time-zone), MMSH/IREMAM, salle André Raymond, Aix-en-Provence and Zoom.
Miloud Gharrafi (Université de Lyon 3), "Le corps du travailleur migrant dans le roman arabe contemporain".

Presentation Abstract: 'The immigrant is only his body,' sociologist A. Sayad stated. Migrants, whether legal or illegal, derive their social legitimacy solely from their integration into the professional environment for which they migrated. Migration literature in general, and the Arab novel in particular, give ample space to the question of work in its socio-economic and socio-cultural relationship with the body. This talk will explore the contribution of the contemporary Arab novel to the exploration of the migrant worker's body. In particular, it will examine the social and cultural representations of the workers' body in the context of migration in the West and in the Arab world, along with the impact of these representations on the literary dimension of the novel.

The three presentations will particularly highlight the work-mobility pair that characterises Arab societies of the past and present, both spatially and symbolically, taking us through different historical epochs and geographical territories. Indeed, the latter will vary from the national space of individual countries to the regional space, bringing our attention initially to the phenomenon of labour migration within the Arab world, directed mainly towards the oil-producing countries of the Gulf, and later on to Europe and the West.

Remonter en haut de la page