usine Lee Cooper à Ras Jebel © Wiki Commons

Photo : usine Lee Cooper à Ras Jebel © Wiki Commons

Stratégies de développement tunisiennes - Séminaire avec Vittorio Caligiuri

Séminaire de l’équipe Sciences sociales du contemporain

Responsables : Thomas Pierret et Marine Poirier

Le vendredi 4 mars 2022, à 14h, à la MMSH, en salle 101, le séminaire de recherche du pôle Sciences sociales du contemporain de l'IREMAM accueille Vittorio Caligiuri (Université RomaTre), pour une intervention intitulée : « De l'indépendance politique à la dépendance économique : les stratégies de développement tunisiennes entre le levier de la dette et les changements de classe. »

Au cours de son histoire, la Tunisie indépendante a changé à plusieurs reprises sa stratégie de développement, souvent en fonction des dynamiques internationales. Cependant, ces changements, loin d'être déterminés par les seuls facteurs externes, sont le résultat d'une relation continue entre dynamiques externes et internes. Dans ce sens, la dynamique de la dette et les conditions auxquelles l'octroi de crédit est lié ont contribué à déterminer de temps à autre les conditions de changement du régime d'accumulation capitaliste, en fonction des intérêts et des besoins des pays et du capital du centre de l'économie mondiale capitaliste. Cette dialectique entre les pressions extérieures, exercées en premier lieu par les institutions financières internationales, et l'action de l'État - elle-même issue des rapports de force entre les différentes classes sociales - s'exprime ainsi différemment selon les périodes : la planification " socialiste " des années 1960, la politique d'exportation des années 1970 et le lancement des réformes structurelles dans les années 1980 et l'adaptation aux règles de l'OMC et du processus de Barcelone dans les années 1990 et 2000. L'objectif est donc d'examiner comment la dette et sa logique sous-jacente ont modifié de manière significative les conditions économiques et sociales qui sous-tendent les différentes stratégies de développement au cours de la période, créant ainsi les conditions dans lesquelles la pression extérieure visant à intégrer le pays dans le régime international d'accumulation capitaliste en mutation rapide -  avec les profonds changements qu'a connus la relation entre le centre et la périphérie dans la dernière partie du 20ème siècle et la première partie du 21ème siècle - a été doublée d'une poussée interne en faveur de réformes, dictée par les intérêts renouvelés de la classe capitaliste nationale et son association avec le grand capital international.

Vittorio Caligiuri est doctorant en Histoire économique à la Faculté des Sciences Politiques de l'Université de RomaTre, il est aussi assistant d’enseignement à la faculté de Lettres et Philosophie de l’Université RomaTre pour les cours en : « Histoire du capitalisme » ; « Histoire économique et financière de l’époque contemporaine » et « Géopolitique économique ». Il enseigne également à la faculté d’économie de l’Université Internationale de Rome en « Histoire de la pensée économique » et en « Économie politique de l'Italie ». L’intitulé provisoire de son projet est De l'indépendance politique à la dépendance économique : les politiques économiques du Maroc et de la Tunisie entre relations sociales et évolution du système économique international (1956-2010).

La séance aura également lieu en visioconférence : lien zoom / ID de réunion : 817 3216 9216 / Code secret : 045758

Lien vers l'évènement FacebookConsulter le programme complet du séminaire - 2021-2022