céline-lesourd

Photo : vignette tirée de « Stupéfiantes » © Nicolas Deleau et Céline Lesourd

Les circulations du khat - Séminaire avec Céline Lesourd

Vendredi 10 juin 2022, à 14h, à la MMSH (Aix-en-Provence) en salle 101, le séminaire de recherche de l'équipe Sciences sociales du contemporain accueillera Céline Lesourd (Centre Norbert Elias) pour une intervention intitulée « Les circulations du khat : entre paria global et héroïnes locales. »

Mâcher les feuilles de khat à la recherche de leurs propriétés stimulantes a longtemps été circonscrit aux hommes musulmans de l’est éthiopien, berceau de production de l’arbrisseau. Depuis une trentaine d’années la circulation du khat s’est accélérée à travers le pays et le bouquet s’exporte massivement, et légalement, dans la Corne – à Djibouti, au Somaliland et en Somalie – et plus loin en Chine, aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Australie, où il suit, malgré les prohibitions, les diasporas somalienne, éthiopienne, djiboutienne et yéménite. Des champs de khat aux étals des marchés, monopolisés par les femmes, il est proposé ici d’analyser les transformations économiques, sociales et politiques que ce phénomène engendre ; au-delà, il convient en filigrane de donner à comprendre les effets qu’il induit aussi sur l’exercice du pouvoir de l’État dans les marges orientales du pays. Le titre de cette intervention est inspiré de « Global Pariah ; National Hero ? », Neil Carrier et ali, 2014, Drugs in Africa: Histories and Ethnographies of Use, Trade and Control. Palgrave Macmillan, p.117.

Céline Lesourd est anthropologue, chargée de recherche au CNRS, membre du Centre Norbert Elias à Marseille. Elle a réalisé sa thèse sur les femmes d’affaires mauritaniennes et a travaillé ensuite sur les femmes dans la classe politique et plus largement ensuite sur les élites économiques et politiques. Elle a publié deux ouvrages, Femmes d’affaires de Mauritanie (Paris, Karthala 2014), et Mille et un litres de thé, enquêtes auprès de femmes d’affaires mauritaniennes (Paris, Ginko Editions, 2010). En 2012, elle ouvre un nouveau terrain en Ethiopie, sur le commerce du khat, qui donne lieu à la publication de l’ouvrage Puissance khat. Vie politique d’une marchandise (PUF, 2019) et de l’enquête illustrée (avec Nicolas Deleau) Stupéfiantes, publiée dans la revue de bandes dessinées Le cri du Margouillat (n°34, 2020).

Lien vers l'évènement FacebookConsulter le programme complet du séminaire - 2021-2022