HSMCU08 - Séminaire Islamologie (2021-2022)

Arisa-S-Oman-unsplash

Photo : Oman © Arisa S, Unsplash

Organisation : Olga Lucia Lizzini et Nadjet Zouggar

Les séances ont lieu le mercredi de 13h30 à 15h30 à la MMSH en salle André Raymond.

« La falsafa et ses critiques »* - Séminaire dédié à Éric Chaumont

*Tout au long du printemps dernier nous avons échangé nos idées avec notre cher collègue Éric Chaumont en vue d’organiser ce séminaire de master et la journée d’études qui le clôturera. Il était très intéressé par ce sujet et il y travaillait avec passion. C’est Éric qui a écrit le court texte qui nous sert d’introduction. C’est à Éric que l'on veut dédier ces rencontres.

Durant les années 2010, une polémique assez vive impliquant tous les acteurs de l’éducation nationale s’est développée au Maroc. Elle s’est poursuivie jusqu’en 2017 lorsque les autorités politiques, le Ministère de l’Enseignement, ont tranché les choses.
Cette polémique a pour origine un passage d’un nouveau manuel scolaire d’éducation religieuse (manār al-tarbiyya al-islāmiyya), réédité avec l’imprimatur du Conseil supérieur des Oulémas pour l’année scolaire 2016-2017, destiné aux élèves de première où il est affirmé que la philosophie est « une production de la pensée humaine contraire à l’islam ». « L’essence de la dégénérescence » selon les mots d’Ibn al-Ṣalāḥ al-Šahrazūrī (m. 1245 à Damas), un traditionniste et légiste shāfi‘ite d’une époque où l’Islam était en général devenu très peu favorable à l’exercice de la philosophie.

Mobilisés, les « pro-enseignement de la philosophie » (regroupés au sein de l’ « Association Marocaine des Enseignants de la Philosophie ») ont produit une « Déclaration de Rabat pour la philosophie » (en 2006, c’est à Rabat que se tenait sous l’égide de l’UNESCO, la journée mondiale de la philosophie). Sur le plan institutionnel, soutenus par le Palais et de nombreux intellectuels de renom, ils ont largement remporté la mise.

En réalité, il ne s’agit là que d’une version contemporaine du vieux débat Islam vs falsafa (philosophie) né, et jamais achevé, non encore achevé, aux alentours de la fin du Xème s. de l’ère commune. 

À partir du XIème s. se développe en Orient autant qu’en Occident une abondante littérature expressément anti-philosophique, littérature dont quelques jalons sont déjà connus (la querelle des deux tahāfut-s etc.). C’est de cette littérature, qui, on le verra, n’est pas homogène, qu’il sera question durant ce séminaire.  

Programme

1- 15 septembre 2021 -  Introduction au séminaire - Nadjet Zouggar, Olga L. Lizzini : « La philosophie: objet et sujet de critique dans le contexte arabo-islamique ». 

2 – 22 septembre 2021 – Nadjet Zouggar : « La critique de la philosophie dans la théologie et l’hérésiologie sunnites ». 

3 – 29 septembre 2021 – Nadjet Zouggar : « La critique de la philosophie chez Ibn Taymiyya ». 

4 – 06 octobre 2021 – Hazem Al-Rahmany : « La réfutation (naqd) du ta’wīl bi-l-‘aql ».

5 – 13 octobre 2021 – Francesco Chiabotti : « Le K. al-Tasawwuf d’Ibn Sīna ».

6 – 20 octobre 2021 Ayoub Filali : « La critique du rationalisme dans la rhétorique et l’argumentation juridique musulmane ».

7 – 03 novembre 2021 – Nadjet Zouggar : « Critiques anti-philosophiques dans l’islam contemporain ».

8 – 10 novembre 2021 – Jawdat Jabbour : « Les gloses de Metsçizadeh à Ibn Rushd »

9 – 17 novembre 2021 – Olga L. Lizzini : « La critique de la causalité chez al-Ghazālī ».

10 – 24 novembre 2021  – Résumés et contributions critiques des étudiants.

11 & 12 – 02-03-décembre 2021 - Journée d'études : « Courants anti-intellectualistes en islam ». Parmi les intervenants : Ziad Bou Akl – J.B. Brenet – Ahmed Oulddali – Adrien Candiard – Gregory van Damme – Samuela Pagani – Youssouf T. Sangaré – Cornelia Schöck.