Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Activités de recherche > Pôle Histoire et islamologie : objets et pratiques

Thématique 2 - Histoire des mondes islamiques médiévaux

Participant.e.s  : Amélie Chekroun, Simon Dorso, Damien Labadie, Julien Loiseau, Shahista Refaat, Camille Rhoné-Quer, James Rouse, Deresse Ayenachew Woldetsadik

Chercheur.e.s associé.e.s : Ahmad Al Amer, Philippe Gardette

2.1 Contacts et échanges

Les mondes arabes et/ou musulmans constituent des espaces dans lesquels les enjeux liés aux circulations et au contrôle du territoire sont centraux dans la construction et le fonctionnement des États à l’époque médiévale. Au sein de cet axe, les chercheurs s’intéressent aux biais par lesquels les échanges culturels (langue, religion, savoirs et savoir-faire) transcendent les frontières politiques. Les contacts oscillant entre affrontements militaires, relations pacifiques et situations « d’entre-deux », plusieurs membres de l’équipe analysent par conséquent des thématiques telles que la perméabilité des zones frontalières, les réseaux de circulation (terrestres, maritimes, fluviaux), les pratiques et discours liés au jihad, ou encore les processus d’acculturation, d’interactions artistiques, de métissages culturels.
Deux aires régionales principales sont au cœur des travaux en cours, tous marqués par des approches multiscalaires : un vaste espace asiatique allant de l’Anatolie à l’Iran et à l’Asie centrale d’une part, et d’autre part la Corne de l’Afrique, ouverte sur le monde.

2.2 Régions dites « des marges »

Plusieurs régions dites des marges du Dār al-islām demeurent mal connues, en dépit de leur rôle central dans l’histoire du monde islamique. Se situant au carrefour de plusieurs entités politiques, culturelles, voire d’aires civilisationnelles, les régions dites « périphériques » interrogent le chercheur sur la diversité des centralités, des polarisations territoriales, des identités régionales. Les régions du Khorasan et de la Transoxiane sont ainsi les points de contact entre Orient islamique, mondes indo-chinois et espace russe, mais aussi entre des entités politiques et groupes de taille inférieure. Dans la Corne de l’Afrique, les différents pouvoirs islamiques successifs sont en interaction et en compétition avec le royaume chrétien d’Ethiopie et des entités « païennes », tout en entretenant des liens étroits avec les autorités du Yémen et d’Égypte, et plus largement avec l’Océan Indien.

Si la question de l’islamisation a déjà fait l’objet d’études nombreuses sur des régions telles que l’Afrique du Nord, rares sont les éléments concernant ce processus dans la Corne de l’Afrique. Plusieurs chercheurs de l’Iremam s’attachent, par des études de terrain, à rassembler et analyser les données tant archéologiques que textuelles, en particulier en Éthiopie.

Programme et séminaires

ERC HornEast (Horn and Crescent. Connections, Mobility and Exchange between the Horn of Africa and the Middle East in the Middle Ages), 2017-2022, direction de Julien Loiseau.

Séminaire Anthropologie historique : Anatolie, Iran, Asie centrale au Moyen Âge (Michel Balivet, Homa Lessan Pezechki, et Camille Rhoné-Quer.

Séminaire « Monuments et documents de l’Afrique ancienne : recherches en cours en histoire, histoire de l’art et archéologie » à l’INHA à Paris (INHA, Iremam, IMAF, Orient & Méditerranée) ; Claire Bosc-Tiessé (INHA), Amélie Chekroun (CNRS, IREMAM), Marie-Laure Derat (CNRS, O&M), Anaïs Wion (CNRS, IMAF).

Conférences du groupe d’études iraniennes d’Aix-Marseille (AMU/IREMAM ; Homa Lessan Pezechki, et Camille Rhoné-Quer).