Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Parutions 2009-2021 > En 2016

Le Cédrat, La Jument et La Goule

par Marie-Pierre Oulié

Le Cédrat, La Jument et La Goule.
Trois poèmes préislamiques de ‘Alqama b. ‘Abada,
Khidâsh b. Zuhayr et Ta’abbata Sharran

Traduits de l’arabe, présentés et annotés par Pierre Larcher
Edition bilingue, Collection La petite bibliothèque de Sindbad
Paris et Arles, Sindbad/Actes Sud, 2016, 96 p.


Il s’agit ici de la traduction de trois poèmes préislamiques, trois questions qui nous mènent de l’histoire même de la poésie arabe préislamique à son interprétation, anthropologique ou mythologique. Le cédrat, c’est le fruit à l’odeur pénétrante, métaphore de la femme en son palanquin, qu‘Alqama b. ‘Abada évoque dans son poème en mîm ; la jument, c’est la monture de l’aïeul que Khidash ibn Zuhayr invoque dans sa Mujamhara comme le symbole de la foi jurée ; la goule, c’est le cryptide associé à Ta’abbata Sharran, qui, dans un poème en lâm, raconte l’avoir rencontrée et tuée.

Pierre Larcher, docteur ès lettres, est professeur de linguistique arabe à l’université d’Aix-Marseille ; il a longtemps séjourné, comme enseignant ou chercheur, dans différents pays du monde arabe. Auteur de nombreux travaux de linguistique, il réserve depuis toujours une part de son activité à la traduction littéraire , avec une prédilection pour la poésie arabe préislamique.
Chez Sindbad/Actes Sud ont déja paru : Le Guetteur de mirages. Cinq poèmes préislamiques (2004), Le Brigand et l’Amant. Deux poèmes préislamiques (2012) et, Abû Kabîr al-Hudhalî, Zuhayra ! Quatre poèmes à sa fille sur la vieillesse et la mort (2014).

En savoir plus sur l’ouvrage sur le site d’Actes Sud