Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Manifestations scientifiques (colloques, rencontres-débats...) > Colloques, conférences... (participation des membres de l’Iremam) > En 2015

Les Rencontres de l’Université de la Mission culture d’AMU

Il y a cent ans, le génocide arménien
Patrick Donabedian, Maître de conférences d’études arméniennes (AMU), chercheur associé à l’Iremam
Mardi 10 mars 2015, 18h30, Cité du Livre, Aix-en-Provence

Cité du livre, salle Armand Lunel,
8-10 rue des Allumettes, Aix-en-Provence

Dans un empire affaibli, des nationalistes récemment au pouvoir voient comme une grave menace les exigences de réformes, d’autonomie, voire d’indépendance d’un vieux peuple vivant au cœur même de leur pays. Ils saisissent l’occasion rêvée que leur offre la Première guerre mondiale pour exécuter leur plan inédit : se débarrasser définitivement de cette population allogène dérangeante. L’état de guerre empêchant toute ingérence extérieure, ils utilisent l’ensemble des moyens, réguliers et irréguliers, de l’appareil d’Etat pour mettre en œuvre un programme, soigneusement élaboré et rigoureusement exécuté, d’anéantissement. Au sortir de la guerre, il ne reste plus, sur le territoire de cet Etat, que quelques dizaines de milliers de représentants du peuple exterminé. Dans le cadre d’un vaste plan de construction d’une nation moderne, homogène, dotée d’une idéologie et d’une histoire nouvelles, des mesures sont prises pour effacer les preuves de l’existence des victimes et pour nier le crime.

Par Patrick Donabédian, Maître de conférences en études arméniennes, chercheur associé à l’IREMAM (Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman), Aix-Marseille Université