Partenaires

 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Parutions 2009-2021 > En 2011

Abû Hilâl al-‘Askarî. Le livre des califes qui s’en remirent au jugement d’un cadi

Abû Hilâl al-‘Askarî. Le livre des califes qui s’en remirent au jugement d’un cadi
Traduction et édition par Mathieu Tillier
IFAO, Collection : CAI 30, 2011, 103 p.

Ce court ouvrage d’adab, écrit par Abū Hilāl al-ʿAskarī (m. vers 400/1010), marque une étape essentielle dans l’histoire des relations entre les pouvoirs politique et judiciaire. À travers une série de récits pseudo-historiques, l’auteur entend démontrer que le souverain, avant même d’agir en justicier, doit accepter de se soumettre au jugement des hommes. Ce bref miroir des princes d’époque būyide vient couronner une longue évolution doctrinale issue des tensions entre le sommet de l’État et la judicature : en plaçant les califes sous l’autorité judiciaire des cadis, Abū Hilāl contribue à la désacralisation de l’institution califale et à la promotion d’une magistrature indépendante.

Mathieu Tillier, chercheur à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo), propose ici l’édition du texte arabe, précédée d’une introduction et accompagnée d’une traduction française.

En savoir plus sur le site de l’IFAO