ERC CONSOLIDATOR GRANT PROJECT HORNEAST (2017-2022)

Stèle funéraire arabe musulmane (Tigray, Éthiopie, XIe siècle). © Mission archéologique franco-éthiopienne de Bilet, projet ERC HornEast

Photo : stèle funéraire arabe musulmane (Tigray, Éthiopie, XIe siècle) © Mission archéologique franco-éthiopienne de Bilet, projet ERC HornEast 

Horn & Crescent. Connections, Mobility and Exchange between the Horn of Africa and the Middle East in the Middle Ages

PI : Julien Loiseau, Aix-Marseille Université, IREMAM

Présentation (English version below)

Le projet ERC HornEast a pour objectif de documenter les relations entre les sociétés chrétiennes de la Corne de l’Afrique (Éthiopie, Nubie) et leur environnement islamique aux échelles locale et régionale (Égypte, Palestine, péninsule Arabique), afin de mieux comprendre les modalités du processus d’islamisation à l’œuvre dans la région au cours du millénaire médiéval (VIIe - XVe siècle).

La Corne de l’Afrique a en effet le plus souvent été étudiée comme un isolat, linguistique et historique, coupée de son environnement depuis les conquêtes arabes du VIIe siècle et la formation de l’empire de l’Islam. De ses relations anciennes avec les pays de la mer Rouge et du Proche-Orient n’auraient subsisté que la subordination nominale des Églises d’Éthiopie et de Nubie à l’Église copte d’Alexandrie et la présence régulière de moines éthiopiens en Terre sainte. L’Islam, malgré son introduction précoce dans la Corne dès le VIIe siècle, est le parent pauvre de cette histoire où il ne semble jouer qu’un rôle strictement local. Le décloisonnement récent des études éthiopiennes, le développement de l’archéologie en Éthiopie et une meilleure intégration de l’histoire des chrétientés orientales dans le champ des études islamiques permettent aujourd’hui de réviser cette histoire. Une même conjoncture affecte en effet l’ensemble de la région à partir du XIIIe siècle : l’accélération du processus d’islamisation, qui voit le recul des communautés chrétiennes en Égypte comme en Syrie-Palestine, la disparition progressive des royaumes chrétiens de Nubie et, en Éthiopie, l’essor concurrent du royaume chrétien et de ses voisins islamiques.

Le projet ERC HornEast se fonde sur deux hypothèses :
- les connexions entre la Corne de l’Afrique et son environnement régional passé sous la domination de l’Islam n’ont jamais cessé et se sont intensifiées à partir du XIIIe siècle ;
- et la mobilité des hommes et des femmes, libres ou esclaves, les échanges commerciaux et la circulation des livres et des récits ont contribué non seulement à l’islamisation de la région mais également à la résilience de la chrétienté éthiopienne.
Le projet ERC HornEast vise à documenter ces connexions dans la Corne de l’Afrique, par l’étude des sources écrites locales (en ge’ez, vieux-nubien et arabe) et par l’exploration archéologique de la région de Negash, lieu de mémoire de la première émigration musulmane en Éthiopie ; mais également en dehors — en Égypte, Palestine et péninsule Arabique — par l’étude des sources arabes et des traces laissées par le passage des hommes et des femmes venus de la Corne de l’Afrique.

En documentant ces connexions aux échelles locale et régionale, le projet ERC HornEast entend ainsi réintégrer la Corne de l’Afrique à l’histoire globale de la région et vise à mieux comprendre les modalités de l’islamisation du monde au Moyen Âge. Consultez le carnet de recherche du projet ERC HornEast

The ERC project HORNEAST aims at evidencing local and global connections between the Horn of Africa (Ethiopia, Nubia) and its Islamic environment (Egypt, Palestine and Arabian Peninsula) in the Middle Ages (7th to 15th Century), for a better understanding of the Islamisation process in the whole area.

The Horn of Africa has long been studied as a linguistic and historic isolate, cut off from its environment since the 7th century Arabic conquests and the formation of the Islamic empire. The official subordination of the Ethiopian and Nubian churches to the Coptic church of Alexandria and the regular presence of Ethiopian monks in the Holy Land would have been the only remnants of the Horn’s ancient relationships with the Red Sea area and the Middle East. Despite its early introduction, as soon as the 7th century, Islam seems to have played only a local part in the Horn’s history. Recent decompartmentalization of Ethiopian studies, development of archaeology in Ethiopia and the better inclusion of Eastern christianities within Islamic studies allow a deep adjustment of this statement. Indeed the same climate impacted the whole area from the 13th century onwards: the acceleration of the Islamisation process, that led to the decline of Christian communities in Egypt and the Middle East, to the progressive disappearance of Nubian Christian kingdoms, and to the growing competition of the Christian kingdom and its Islamic neighbours in Ethiopia.

The ERC project HORNEAST pursues two hypothesis:
1) that connexions never have ceased between the Horn and its environment that came under Islamic domination and have even increased from the 13th century onwards ;
2) that mobility of women and men, free or enslaved, commercial exchange and the flow of books and stories back and forth, did participate in the Islamisation of the whole area in the same way as in the resiliency of Ethiopian christianity.
The ERC project HORNEAST aims at evidencing these connexions inside the Horn, through the study of local written sources (in Ge’ez, Old Nubian and Arabic) and through the archaeological survey of Negash, lieu de mémoire of the first Muslim emigration to Ethiopia; as well as outside the Horn, in Egypt, Palestine and the Arabic Peninsula, through the study of Arabic sources and of all traces left by men and women that came from the Horn to the Middle East.

By evidencing these connexions, the ERC project HORNEAST will achieve its objectives in fully connecting the history of the Horn of Africa to the Global history of the area and in better understanding the historical conditions of islamisation in the Medieval world. See the ERC HORNEAST research blog