égalité-nawar-bulbul

Égalité : une création théâtrale de Nawar Bulbul

En français et en arabe dialectal syrien. Bande annonce Égalité de et avec Nawar Bulbul on Vimeo

Représentation

Mardi 29 juin à 18h30, en présentiel au Théâtre Antoine Vitez : 29 avenue Robert Schuman, 13100 Aix-en-Provence. Elle sera suivie d’un débat autour de et en hommage à Michel Seurat avec la participation de Cécile Boëx, Jean-Pierre Filiu, Ziad Majed et Thomas PierretInscription obligatoire, dans la limite des 113 places disponibles

Distribution

Texte, mise en scène et acteur : Nawar Bulbul
Extraits textuels : Michel Seurat, L’État de Barbarie, Paris, PUF, ed° 2012. Julien Blaine, « The big trouille Made in France » in Julien Blaine, 1968/2018 = ½ siècle & Julien Blaine = ¾ de siècle, à la galerie Jean-François Meyer, mai 2018.
Création sonore et musicale : Arnaud Leroy
Création lumière : Bassou Ouchikh
Décor : Pierre Guerry
Traduction, sur-titrage et production artistique : Vanessa Guéno
Avec la participation de Julien Blaine et de Arnaud Leroy
Production : La Compagnie La Scène Manassa
Co-production, création et résidence : Le Toursky (Marseille)
Autres résidences artistiques : La Maison de Quartier de la Mareschale (Aix-en-Provence)
L’autre Scène (Sélestat), Le Moulin de Ventabren

La fabrique d’une aventure créative

Dès 2019, Nawar Bulbul se lance dans l’aventure de « Égalité », un texte qu’il écrit, met en scène et joue. Artiste associé à l’Institut de Recherches et d’Études sur les Mondes Arabes et Musulmans, il découvre les archives sonores de Michel Seurat, sociologue français kidnappé et décédé en captivité au Liban en 1985. L’écoute de ces archives lui inspire un nouveau seul-en-scène où une fois de plus il dénonce haut et fort toute forme de tyrannie politique, religieuse et sociale. En résidence dans différents lieux, Nawar travaille les moindres détails de sa nouvelle création. Toujours dans la même veine d’un théâtre libre et itinérant, accompagné d’un décor minimaliste il focalise son attention sur la construction fine des personnages qu’il incarne. Maniant l’humour noire avec justesse, il sait se rire de tout et même du pire.

En hommage à Michel Seurat et à tous les prisonniers politiques de par le monde (chercheurs, penseurs, poètes, journalistes, artistes…), Nawar dans cette nouvelle création nous emmène au cœur des péripéties d’un demandeur d’asile hors du commun. L’aventure burlesque de Omar Abu Michel cycliste invétéré sillonnant la France telle qu’imaginée durant des années ouvre la porte à toutes les discussions entre un Occident idéalisé voire même fantasmé et un Orient meurtri, oublié, parfois dénoncé ou même dénigré...

La pièce commence par une altercation saugrenue entre un agent de la préfecture et Omar Abu Michel. Dans le dédale des démarches administratives auprès des institutions françaises, Omar Abu Michel comme n’importe quel demandeur d’asile confronte ses rêves, fantasmes et idéaux aux réalités institutionnelles de la France. Au travers d’un dialogue hypothétique et en compagnie d’Égalité sa bien-aimée, Omar Abu Michel nous conte la vie imposée selon les canons de la société, l’idylle brisée, la violence familiale, sociale et politique, l’absence forcée, le dénuement et l’interdit dans un monde livré à la folie dictatoriale. Cette fiction dénonce avec un humour décapant, de l’ingéniosité et une grande sensibilité l’omniprésence de l’injustice.