victor-dupont

Victor Dupont 

Doctorant à l’IREMAM depuis novembre 2022 
ED 67 Sciences Juridiques et Politiques (Aix-Marseille Université)
Membre de l'ERC StG project "The subsequent lives of Arab revolutionaries" (LIVE-AR)
Contact : dupontvictor15@gmail.com 

Recherche

Discipline : Science politique
Terrain : Tunisie, Maghreb 
Membre du pôle : Sciences sociales du contemporain 
Thématique 1 : Mobilisations sociales, actions publiques et recompositions des scènes politiques

Thèmes de recherche 

- Sociologie des mouvements sociaux et de l’action collective
- Conséquences biographiques de l’engagement 
- Processus révolutionnaires dans les mondes arabes

Thèse en cours

« Se mobiliser pour le travail en Tunisie (post) révolutionnaire. Une comparaison des rapports au politique de jeunes diplômés universitaires », sous la co-direction d’Amin Allal (CERAPS) et d’Éric Gobe (IREMAM).

Depuis la fuite de l’ancien président de la République tunisienne Zine el-Abidine Ben Ali en janvier 2011, à la suite de vastes mobilisations dans le pays, la Tunisie est entrée dans une phase politique caractérisée par des changements institutionnels et politiques, censés répondre aux revendications de liberté, d’égalité et de dignité des citoyen·nes tunisien·nes. Dix ans après le début de cette période souvent qualifiée de « transition démocratique », il semble pertinent de s’intéresser aux effets du processus révolutionnaire sur les « vies ultérieures » de celles et ceux qui ont « fait » ou « vécu » cette Révolution. Dans cette perspective, c’est à la question du devenir biographique de participants, « citoyens ordinaires » et militants, au processus révolutionnaire tunisien de 2011 que cette thèse est consacrée. Plus précisément, elle a pour ambition d’interroger les recompositions des rapports au politique consécutives au phénomène révolutionnaire de jeunes diplômés et diplômées tunisien·nes au chômage. Comment se lient les questions sociales, du travail et de la politisation des jeunes diplômés en quête d’emploi ? Plus d’une décennie après la proclamation en 2010 de l’année de la jeunesse par le président de la République Ben Ali renversé quelques mois plus tard, quels rapports entretiennent ces jeunes étudiants avec le diplôme, le travail et l’État tunisien ?

Parcours académique

- Master 2 de sciences politiques « Dynamiques politiques et mutations des sociétés : mondes arabes, Méditerranée », parcours « expertise politique comparée », Sciences Po Aix, 2022.
- Stagiaire au sein du programme de bourses arabisantes, Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain (IRMC) et Université de la Manouba, Tunis, 2021. 
- Master 1 de sciences politiques « Dynamiques politiques et mutations des sociétés : mondes arabes, méditerranée », Sciences Po Aix, 2020. 
- Licence 3 Langue, Littérature, Civilisation d’arabe (LLCER), Aix-Marseille Université, 2020. 
- Formation annuelle de langue arabe, Département d’Enseignement de l’Arabe Contemporain (DEAC), Institut Français d’Egypte, Le Caire, 2019. 
- Licence européenne de sciences politiques, ESPOL, Lille, 2018. 

Travaux universitaires

Un Parlement en sursis ? Analyse de la condition parlementaire en temps de crise : les députés tunisiens sous la présidence de Kaïs Saïed, mémoire de recherche de Master 2, sous la co-direction d’Amin Allal et de Vincent Geisser, Sciences Po Aix, 2022. 

Autres activités

Doctorant au sein de l'ERC StG project "The subsequent lives of Arab revolutionaries" (LIVE-AR), dirigé par Laura Ruiz De Elvira (CEPED, IRD). What are the biographical consequences and the social outcomes of revolutionary activism when the revolutionary moment turns into a civil war, an authoritarian restoration, a fragile democratic transition, or a return to the former “years of lead” ? LIVE-AR will develop a novel and ambitious analytical approach that will focus on the “subsequent lives” of ordinary revolutionaries in four contrasted case-studies: Morocco, Tunisia, Egypt and Syria.

Langues

Français ; Anglais ; Arabe