Partenaires

 



Search



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Home > Parutions 2009-2019 > En 2010

Les sciences sociales en voyage.
L’Afrique du Nord et le Moyen-Orient
vus d’Europe, d’Amérique et de l’intérieur

sous la direction de Eberhard Kienle,
Paris, IREMAM-KARTHALA, Coll. "Hommes et sociétés",
2010, 332 p.


Couv Kienle Sciences sociales
Le présent ouvrage explore ce qui arrive aux sciences humaines et sociales lorsqu’elles se déplacent ou se « dépaysent » et analyse la façon dont elles sont affectées et transformées en retour, aux plans méthodologique, théorique et conceptuel, par leur extension au-delà de l’aire géographique de leur naissance. Concrètement, il se propose d’examiner les mutations qu’elles subissent - ou dont elles profitent - dans deux cas de figure distincts mais également importants : lorsque des disciplines formées au nord étendent leur validité au-delà de leur aire géographique d’origine pour s’appliquer à des terrains lointains et « exotiques » ; et lorsque ces mêmes disciplines sont enseignées, pratiquées, appropriées et développées dans des aires géographiques autres et des contextes historiques différents. Dans les deux cas, la production « dépaysée » des savoirs peut différer de la pratique « originale », « primitive » ou « domestique », dans laquelle le chercheur et l’objet de sa recherche appartiennent tous deux au contexte historique de formation des sciences sociales.

Outre les contenus, il s’interroge aussi sur les pratiques et ceux qui en sont les porteurs, chercheurs ou institutions qui participent au transfert des savoirs ou contribuent à les recombiner et les reformuler. Pour des raisons de compétence et loin de tout présupposé essentialiste, orientaliste ou culturaliste, l’analyse se borne aux savoirs produits sur les pays arabes et la Turquie. Ne pouvant prétendre à l’exhaustivité, l’ouvrage privilégie les évolutions ayant marqué les dernières décennies et, pour des raisons tout aussi pratiques et pragmatiques, il s’intéresse à quatre disciplines en particulier : l’histoire, la sociologie, la science politique, et l’économie.

Eberhard KIENLE est directeur de recherche au CNRS. Spécialiste d’économie politique, il est l’auteur de
Ba‛th v. Ba‛th : The Conflict between Syria and Iraq, 1968-89, Londres, I.B. Tauris, 1990 ; A Grand Delusion : Democracy and Economic Reform in Egypt, Londres, I.B. Tauris, 2001. Il vient de publier un nouvel ouvrage collectif intitulé Democracy Building and Democracy Erosion, Londres, Saqi, 2009.

Pour commander cet ouvrage : Éditions Karthala


Pour consulter le sommaire :

Sommaire Sciences sociales Kienle