Partenaires

CNRS
 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Pages personnelles > Des chercheurs associés, anciens & invités

ZNIDI Manel (Cher. associée)

Chercheuse associée à l’IREMAM (octobre 2018)
Architecte DPLG – Docteure en sociologie

Courriel : manel.zneidi@gmail.com



Thèmes de recherches

  • Les modes d’habiter vernaculaire (l’habitat troglodyte dans le sud tunisien),
  • Urbanisation et mutation des modes d’habiter,
  • Patrimoine architectural et développement durable (tourisme solidaire).

Parcours universitaire

2013 - 2018 Doctorat en sociologie à l’Institut de Recherches et d’Etudes sur les Mondes Arabes et Musulmans (IREMAM), Ecole Doctorale : ED 355 : « Espaces, Cultures, Sociétés » de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme (MMSH), Aix-Marseille Université.

2012 Master recherche en architecture, Ecole nationale d’architecture et d’urbanisme, Tunisie.

2005 - 2011 Diplôme national d’architecte, Ecole nationale d’architecture et d’urbanisme, Tunisie.

Titre et résumé de la thèse : Habiter la grotte à Tataouine (sud tunisien) : de la maison creusée à la maison construite.

L’objectif dévolu au travail de la thèse est de contribuer au débat académique sur l’habitat vernaculaire. Ce travail pluridisciplinaire associe les trois disciplines de l’architecture, de l’anthropologie et de la sociologie pour étudier le processus de mutation de l’habitat troglodyte à Tataouine, une région montagneuse dans le sud tunisien à la lisière du Sahara.

Les évolutions affectent les pratiques d’habiter et mènent vers un nouveau rapport à l’habitat. La reconstitution des anciens écrits théoriques sur le corpus d’étude confrontés aux résultats des séjours terrain permet en premier lieu de reformuler les caractéristiques originelles de la maison troglodyte et de relever ensuite les changements actuels de cet espace architectural domestique.

L’urbanisation rapide est génératrice de nouvelles configurations et de nouveaux rapports entre les milieux. Le but de notre étude est de savoir : jusqu’à quel point le phénomène de l’urbanisation a affecté l’habitat troglodyte ? Quelles sont les formes de réajustement adoptées par la population pour faire face aux changements des modes de vie ? Aujourd’hui, seuls les deux villages de Chenini et Douiret sont encore habités. Il convient de s’interroger sur la morphologie d’évolution dans le temps et dans l’espace de l’habitat troglodyte dans ces deux villages. Quels sont les nouveaux modes d’habiter ? Quelles sont les nouvelles formes de bâti ? Dans quelle mesure la grotte est encore utilisée ?

L’étude approfondie de ce patrimoine architectural est une étape initiale pour un futur projet de conservation, afin de protéger cette architecture en péril sans la folkloriser.

Abstract :

The objective of this work is to contribute to the academic debate on the vernacular habitat. This multidisciplinary study combines three disciplines of architecture, anthropology and sociology to study the troglodyte habitat at Tataouine, a mountainous region in sourthen Tunisia at the edge of the Sahara.

In this reseach work, we study the processus of mutations of this troglodyte habitat. The changes affect housing practices and lead to a new relationship with habitat. The reconstruction of the old theoretical writing on the corpus of study confronted with the results of the courses allows to rephrase the original characteristics of the troglodyte house and to take note of the current changes in this domestic architectural space.

Rapid urbanization generates new configurations and new relationships between environments. The objective of our study is to know : to what extent has the phenomenon of urbanization of fected troglodyte habitat ? What are the forms of readjustment adapted by the population to deal with changes in lifestyles ? Today, only the two villages of Chenini and Douiret are still inhabited. The morphology of the evolution in tie and in space of troglodyte habitat in these two villages should be examined. What are the new ways of living ? What are the new forms of construction ? To what extent is the cave still used ?

The in-depth study of this architectural heritage is an initial step for a future conservation project, in order to protect this architecture in danger without folklorizing it.

Expériences professionnelles

  • Stages d’architecture :
    2015 - Contrat de travail à durée déterminée (CDD de 2 mois) dessinatrice Btp à BONNA SABLA, Marseille.
    2014 - Stage d’architecture (6 mois) à Direction Support AXA Assurance, Paris.
    2011 - Stage professionnel d’architecture (8 mois) à Office National de Tourisme Tunisien, Tunis.
    2009 - Stage d’architecture (2 mois) à Handasseyett Architectural Agency, Tunis.
    2007 - Stage d’architecture (2 mois) à l’Agence d’architecture DYRASSET, Tunis.
    Outils informatiques : Pack Office, Zotero, Photoshop, Sketchup, Autocad, Artlantis, Movie- maker.
  • Enseignement :

2017 - Chargée de cours (2 Heures) en Master mondes arabe, musulman et hamito-sémitique. Spécialité : Tourisme, Langues, Patrimoine, Faculté des arts, lettres, langues, sciences humaines, Aix- Marseille Université, intitulé du cours : « Le patrimoine architectural troglodyte à Tataouine : un levier pour le tourisme solidaire », Aix-en-Provence.
2012 - Stage pédagogique d’enseignement (6 mois), module : Histoire de l’architecture pour la 4e année, Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme Tunisienne, Tunis.

Présentations publiques

  • Communications (colloques, congrès, séminaires) :

2018 - Participation au séminaire inter-laboratoires d’anthropologie : De l’habitat à la pratique : Habiter ?, intitulé de la présentation : « Habiter la grotte à Tataouine ! De la maison creusée à la maison construite », Institut d’ethnologie méditerranéenne, européenne et comparative (IDEMEC), Aix-en-Provence.

2017 - Participation au séminaire de recherches interdisciplinaires : Amazights –Tamazights/ Berbère (s), intitulé de la présentation : « Espace habité chez les montagnards berbères dans le sud-est tunisien », Institut de Recherches et d’Etudes sur les Mondes Arabes et Musulmans, Aix-en-Provence.

2016 - Participation à la conférence annuelle SeSaMO XIII, Catane : Migrants : communautés, frontières, souvenirs, conflits, Atelier : Frontières et mouvements de population au Maghreb à l’époque moderne et contemporaine, intitulé de la présentation : « Entre rupture politique et continuité anthropologique à la frontière tuniso-libyenne ».

2016 - Participation au colloque international : Régionalisation et gouvernance, intitulé de la présentation : « Gouvernance territoriale ou initiative locale pour un nouveau développement territorial ? Cas du village de Douiret au Sud-est tunisien », Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, Unité de recherche Régionalisation, développement régional et urbain, Tunis.

2015 - Participation au séminaire de recherches interdisciplinaires : Amazights –Tamazights/ Berbère (s), intitulé de la présentation : « Habitat et espace Berbère dans le Sud tunisien », Institut de Recherches et d’Etudes sur les Mondes Arabes et Musulmans, Aix-en-Provence.

  • Journées d’études

2016 – Participation à la journée d’étude annuelle du séminaire Amazighs – Tamazight / Berbère(s) : Nouveaux enjeux, nouveaux réseaux berbères, à l’Institut de Recherches et d’Etudes sur les Mondes Arabes et Musulmans, Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, intitulé de la participation : « L’habitat troglodyte dans le Sud tunisien : une société en mutation rapide, un patrimoine menacé », Aix-en-Provence.

2014 - Participation à la semaine « les Doctoriales en Provence » d’Aix-Marseille Université, 2e Prix : Groupe VAN GOGH – Projet : création d’un outil informatique pour les personnes ayant une difficulté de déplacement dans la ville de Marseille, Aix-en-Provence.

Publications

Chapitres d’ouvrages

2018 « Entre rupture politique et continuité anthropologique à la frontière tuniso-libyenne », in Daniela Melfa (Dir), Statualità e periferie nel maghreb contemporano, Aracne editrice, Rome, pp.133-144.