Partenaires

CNRS
 



Rechercher



Maison méditerranéenne des sciences de l'homme Iremam
5 rue du Château de l'Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence
France
Contact

Accueil > Actualités d’ailleurs > Archives Actualités d’ailleurs 2015-2018

Entretiens Euromed-IHEDN

Idées reçues sur le Maroc

Mardi 15 mai 2018, 19h, Hémicycle de l’hôtel de Région, Marseille

Date limite d’inscription obligatoire : lundi 14 mai à midi
entretiens.euromed.ihedn@wanadoo.fr

Avec Pierre Vermeren  : professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Paris1 Panthéon Sorbonne depuis 2012, où il dirige des thèses d’histoire sur le monde arabe. Historien spécialiste du Maghreb et des mondes arabo-berbères contemporains.

Pas plus qu’un autre pays, le Maroc n’a vocation à être sujet aux idées reçues. Pays proche de la France, géographiquement, historiquement depuis Lyautey, et politiquement, le Royaume du Maroc jouit en France d’une image exceptionnellement bonne. Bien sûr, les Français pressentent que tout n’est pas rose dans ce pays, mais pour au moins trois raisons, ils sont exposés à un flot continu de propos édifiants ou lénifiants à son sujet : le Maroc, c’est tout d’abord le projet colonial français qui a réussi, le pays n’ayant connu ni guerre d’indépendance, ni guerre civile, ni révolution et ses élites sont restées proches de la France ; il bénéficie en retour d’un transfert d’affection à l’issue de la tragique guerre d’Algérie qui a chassé les Français de cette vieille colonie aimée ; enfin, le Maroc jouit de la protection des élites françaises qui, dans toutes leurs composantes, ont les yeux de Chimène pour ce pays où elles entretiennent leurs intérêts. De sorte qu’il n’est pas inutile, sans hostilité ni naïveté, de revisiter les idées reçues établies au sujet de ce royaume, de ses dirigeants et de son peuple, au regard des réalités d’un pays bien plus méconnu et bien plus secret que les Français ne le pensent.

En savoir plus